L'ESPAGNE
TAILLÉE SUR MESURE
FR
culture guell barcelone marche boqueria castells vich catalogne cala estreta barcelone de nuit

Accueil > Barcelone

Barcelone et la Catalogne
Par Emmanuelle Poiret

Aux quatre coins du monde, Barcelone, deuxième ville d’Espagne et capitale de la Catalogne, n’en finit pas de séduire.
On se presse pour fouler la célèbre Rambla, la principale artère touristique qui s’étend du port maritime à la Plaça Catalunya, le centre névralgique de la ville.
Comment expliquer un tel succès ? Son histoire, son architecture, son art de vivre, sa situation privilégiée entre mer et montagne, son audace, sa gastronomie, son sens de la fête...
Que lui manque-t-il ?
A vrai dire, pas grand-chose... Les éternels insatisfaits ou les récalcitrants aux grandes métropoles trouveront forcément en Catalogne un coin de mer ou de montagne pour se livrer à leur activité favorite.

Point historique sur Barcelone et la Catalogne

Autrefois appelée Barcino, Barcelone fut fondée par les Romains sous le règne de l’empereur Auguste. Au fil des siècles, les invasions se succèdent : Wisigoths, Arabes et Carolingiens.
En 801, elle devient la capitale des comtes de Barcelone avant d’être rattachée comme tout le reste de la Catalogne à la Couronne d’Aragon en 1137 à la suite du mariage entre le Comte de Barcelone et l’héritière du Royaume d’Aragon.
A partir du XVe siècle, c’est l’ensemble du territoire catalan qui entre en phase de déclin et ses frontières se trouvent, à coup de guerres de succession, régulièrement partagées entre la France et l’Espagne jusqu’à une perte totale d’indépendance le 11 septembre 1714.
En 1932, la Catalogne obtient pour une courte durée son statut d’autonomie. L’arrivée au pouvoir de Franco en 1939 réduit à néant ses derniers acquis. Barcelone ainsi que la Catalogne entrent en phase de sommeil. La langue catalane est interdite à l’écrit comme à l’oral et en conséquence, de nombreux intellectuels et artistes prennent la fuite vers la France.
En 1978, le retour à la démocratie permet à la Generalitat de Catalunya de recouvrer son statut et favorise l’épanouissement de la capitale catalane. En 1980, Jordi Pujol, maintes fois détenu par les forces armées de Franco, devient le premier président de la Generalitat. L’actuel président, et depuis 2010, se nomme Artur Mas.

De l’ombre à la lumière

Plusieurs événements vont forger le destin de la ville, à commencer par l’exposition universelle de 1929 qui va engendrer une profonde rénovation des grands axes de la capitale catalane.
En 1992, l’organisation des Jeux Olympiques inscrit définitivement Barcelone dans une dynamique de modernisation et de mise en valeur de son patrimoine historique. Cet événement sportif mondial contribue à la redécouverte de l’un des plus grands atouts de la ville, sa façade maritime, qui jusqu’alors n’avait guère été exploitée.
Depuis, la ville attire les convoitises des organisateurs des plus grands événements d’affaires (le Mobile World Congres) et sportifs internationaux (les jeux mondiaux de natation en 2014). S’y déroule aussi le tournage de films à succès comme "l’Auberge Espagnole" de Cédric Klapisch ou "Vicky Cristina Barcelona" de Woody Allen. Quant au Barça et son Camp Nou, ils font la grande fierté des Barcelonais et le musée du FC Barcelone est le plus visité d’Espagne. La ville a inscrit sa candidature aux Jeux Olympiques d’hiver pour 2022.

À chaque quartier, son univers

Au fil des siècles, Barcelone a redonné vie à ses différents quartiers qui présentent chacun un univers différent, une offre culturelle diversifiée et quelques joyaux architecturaux. Les ruelles étroites du quartier gothique relient la cathédrale à la Plaça Real en passant par la plaça de la Generalitat. Le Born, l’un des derniers quartiers à la mode, renferme nombre de boutiques et ateliers d’artistes, le célèbre musée Picasso, le tout dernier centre culturel du Born ou encore le magnifique palais de la musique de l’architecte Doménech i Muntaner, ainsi que le marché de Santa Caterina.
La Rambla marque la frontière entre le quartier gothique et le Raval, autre quartier alternatif de Barcelone avec l’incontournable marché de la Boqueria et le Musée d’Art Contemporain de Barcelone. Adjacent au Raval, le quartier de Sant Antoni et son marché couvert sont devenus le nouveau repère de la jeunesse barcelonaise avec de nombreux bars et restos branchés où le brunch a pris place dans le rendez-vous dominical. Au-delà de la plaça Catalunya, l’Eixample, dont la traduction signifie "agrandissement", offre une collection des plus beaux édifices modernistes de la ville dont les façades de Gaudí, la Casa Batlló et la Pedrera, sans oublier la célèbre Sagrada Familia.
Le parc Güell se trouve quant à lui aux abords du quartier familial de Gracia, célèbre pour les nombreuses petites places qui le jalonnent. Et pour le front de mer, du haut de sa colline, Montjuic rassemble les plus beaux musées de la ville dont le Musée National d’Art du Moyen Âge de Barcelone, la Fondation Miró, et les équipements sportifs des Jeux Olympiques de 1992.
De l’autre côté du vieux port se succèdent les quartiers maritimes dont la Barceloneta et Poble Nou où se mélangent touristes et Barcelonais pour profiter des plages de la Méditerranée.

Barcelone et ses icônes

Barcelone, au tournant de la fin du XIXe - début du XXe siècle, est le fleuron d’un mouvement artistique très prononcé. C’est l’époque du modernisme porté par le célèbre architecte Antoni Gaudí, entre autres, à qui l’ont doit la Sagrada Familia déjà citée, le parc Güell, et bien d’autres oeuvres monumentales inscrites au patrimoine de l’Unesco.
Mais le génie catalan s’exprime dans bien d’autres domaines comme la peinture avec Miró, Dalí, Rusiñol ; la musique avec Jordi Savall, Montserrat Caballé ; la littérature avec Josep Pla, Mercè Rodoreda, Manuel Vásquez Montalbán, Carlos Ruiz Zafón et dernièrement, la gastronomie avec Ferran Adrià, le créateur de la cuisine moléculaire, les frères Roca ou Carme Ruscalleda ; le sport avec le FC Barcelone, le Circuit de Catalogne, ou d’autres champions comme Killian Jornet dans le trail...

De Barcelone à la Catalogne

En dehors de la fascinante Barcelone, le territoire catalan s’étend du Cap de Creus au Delta de l’Ebre et partage les Pyrénées avec la frontière française. Cette distribution entre mer et montagne offre une variété de paysages et d’activités : le bord de mer avec du nord au sud la Costa Brava, la Costa Barcelona, la Costa Daurada et les Terres de l’Ebre, mais aussi la montagne avec les Pyrénées, le Val d’Aran et enfin la campagne bucolique avec la Catalogne Centrale et les Terres de Lleida.
Les musées, comme le théâtre-musée Dalí à Figueres, les vestiges romains de Tarragone, les produits du terroir des Terres de l’Ebre, la haute gastronomie de la Costa Brava, les vins du Penedés, les plaisirs des 400 km de plages et petites criques, les randonnées et sports extrêmes aux confins des Pyrénées catalanes, les fêtes populaires et le spectacle époustouflant des tours humaines de la Catalogne Centrale ne sont que quelques exemples de ce qui motive chaque année de plus en plus de voyageurs à se rendre en Catalogne.

 

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies, qui nous aident à optimiser votre expérience en ligne. Pour en savoir plus, cliquez ici

.